Ce que vous devez préparer si vous attendez un enfant

Les femmes ont la bonne responsabilité de donner naissance aux enfants. Toutefois, si vous travaillez et que vous devez attendre un enfant, et que vous ne savez pas que faire faire pour bénéficier de vos droits ou d’autres aspects concernant les démarches administratives que vous devez mener, c’est ici que ça se passe.

Les différentes étapes que vous devez accomplir pendant votre grossesse

Administrativement et juridiquement, le fait de tomber enceinte est réglementé par des lois et des règlements qui permettent de se préparer socialement et professionnellement. Ainsi, dès que vous tombez enceinte et que cela a été confirmé médicalement, vous devez suivre les différentes étapes suivantes :

  • Vous devez déclarer votre grossesse auprès de votre caisse d’assurance maladie et votre caisse d’allocation familiale.
  • Il est ainsi possible de bénéficier d’une prise en charge des dépenses de santé pour toute la maternité et les différents examens médicaux obligatoires.
  • En cas de besoin, il est possible de demander de l’aide pour vous appuyer dans vos tâches quotidiennes.
  • Si vous travaillez, vous devez déclarer votre grossesse à votre employeur (pour les chômeurs, c’est au niveau de Pôle emploi que vous devez déclarer votre grossesse).

Vos droits en tant que travailleuse enceinte

Si vous travaillez dur à tel point que cela pourrait risquer l’interruption de votre grossesse, ou que vous travaillez la nuit, il est de votre droit de demander à votre employeur des changements d’horaire de travail ou un reclassement temporaire. Vous avez également le droit de vous absenter pour effectuer des examens médicaux pour votre grossesse.

En étant enceinte, vous avez le droit de démissionner de votre travail sans préavis.

Vos droits pendant la naissance de votre enfant

A l’approche de la naissance de l’enfant, le père a le droit d’un congé de 3 jours à prendre pendant la quinzaine avant ou après la naissance.

Attention, cette page a été mise à jour le 21-11-2013.

Il est possible d’avoir des aides sociales au moment de la naissance de votre enfant (cela dépend de votre situation familiale).

A la naissance, vous devez déclarer la naissance de votre enfant en mentionnant son prénom et son nom. Généralement, les cliniques peuvent s’occuper de cette démarche administrative auprès de l’Etat. Vous devez également informer les organismes sociaux pour bénéficier des allocations familiales et des éventuels remboursements des frais médicaux que vous avez engagés lors de l’accouchement par exemple.