Comment faire pour acheter une maison ?

Acheter une maison constitue une décision importante et un gros investissement, qu’il convient de prendre des précautions particulières. En effet, il faut connaître les formalités à effectuer, le type de bien que vous souhaitez acquérir, le type de prêt immobilier… Découvrez les différentes étapes de l’acquisition d’un bien immobilier.

Que faut-il faire avant d’acheter votre maison ?

En effet, la première chose à faire avant d’acheter une maison, c’est d’abord de déterminer le type de bien immobilier que vous prévoyez d’acquérir. Il pourrait s’agir d’un appartement, ou d’une maison individuelle, ou encore d’une maison dans un lotissement…

Une fois le type de bien immobilier déterminé, il convient de s’informer sur certains détails importants dont :

  • Pour l’achat d’un appartement : la superficie du bien mesurée par le vendeur, qui doit apparaître dès la promesse de vente s’il s’agit d’un logement ancien, ou le contrat de réservation, s’il s’agit d’un logement neuf ; le diagnostic technique qu’on peut demander au propriétaire ; l’état des parties communes en demandant la consultation du carnet d’entretien de l’immeuble au propriétaire ; l’état descriptif du lot, ainsi que le montant des charges locatives et le paiement des travaux votés ou susceptibles de l’être, en demandant au propriétaire le procès-verbal des dernières assemblées générales et la consultation du règlement de copropriété.
  • Pour l’achat d’une maison individuelle : la superficie du bien (sachant que le vendeur n’est pas tenu d’en faire la mesure) si vous achetez une maison ancienne ; les limites séparatives du terrain en demandant à la mairie ou au service des cadastres la consultation du plan cadastral ; les éventuelles servitudes de passage auxquelles le bien immobilier est soumis ; les lots annexes à l’achat de la maison (cave, garages…).
  • Pour une maison dans un lotissement : la superficie du bien mesurée par le vendeur (sur la promesse de vente) ; le règlement de lotissement et l’association syndicale de propriétaires associée, le cahier des charges, à la mairie.

Mais quelle que soit la nature de votre projet, il faut bien vous renseigner :

  • sur l’évolution prévisible du quartier et les servitudes publiques ou les contraintes d’urbanisme qui pèsent sur le logement, auprès du service de l’urbanisme de la mairie ;
  • sur les possibilités de financement de votre projet immobilier ;
  • sur les formalités nécessaires à l’acquisition d’un logement ;
  • sur la qualité du logement et de l’immeuble auprès du propriétaire, en consultant le dossier de diagnostics techniques immobiliers.

Les formalités d’achat d’un logement

Vous pouvez obtenir un prêt pour financer votre projet immobilier. Vous n’avez qu’à signer l’offre de prêt, à contracter une assurance pour le prêt, sans oublier que vous pouvez renoncer à la vente sans frais si vous n’obtenez pas le prêt.

Lors de l’achat du bien, vous devez signer le contrat de vente définitif devant le notaire, qu’il s’agisse de logement déjà construit ou de logement à construire.

Au cas où la vente ne se réalise pas, il est toujours possible d’annuler le prêt et rembourser la totalité des sommes, mais à condition que votre contrat de prêt le prévoie. C’est pour cela qu’il est important de s’informer sur les dommages couverts par l’assurance de copropriété, et de souscrire une assurance habitation.

Si lors de l’achat, le logement acquis est assuré, le contrat d’assurance souscrit par le vendeur vous sera automatiquement transféré.

Qu’est-ce qu’il reste à faire après l’acquisition de votre maison ?

Dès que le logement est acquis, il vous reste alors à préparer votre déménagement. N’oubliez pas non plus de vous informer sur le fonctionnement de la copropriété et à demander de l’aide pour rembourser les mensualités de votre prêt immobilier : aide personnalisée au logement ou APL, aide au logement familiale ou ALF, et aide au logement social ou ALS si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier de l’APL ou de l’ALF.

Ensuite, à tout moment après l’acquisition du logement, vous pouvez bénéficier d’une aide à l’amélioration de l’habitat pour effectuer des travaux, d’un crédit d’impôt pour habitation principale. Vous pouvez également renégocier votre prêt ou le rembourser de manière anticipée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.