Comment faire si je pars vivre à l’étranger ?

Penser partir vivre à l’étranger est une idée toujours excitante, mais il n’est pas facile de prendre la décision. En effet, de nombreux points sont à prendre en compte et à organiser. Des démarches sont nécessaires pour préparer votre départ. Et il faut penser qu’une fois sur place, vous serez soumis à des règles spécifiques.

Quels sont les papiers à préparer ?

D’abord, il faut vous assurer que vous avez le droit de séjourner dans le nouveau pays de vos rêves. En effet, si vous partez dans un pays de l’espace économique européen, les règles diffèrent selon que vous soyez travailleur ou inactif, tandis que si vous décidez de partir dans un autre pays, les formalités dépendent de votre destination. Ainsi, il convient de bien vous renseigner auprès des autorités consulaires.

Si vous comptez faire des courts séjours dans le pays avant d’emménager complètement, des papiers pour un voyage touristique suffiront dans un premier temps.

Il est également important de vous informer sur les conditions en vigueur dans le pays de destination, afin de pouvoir conduire une voiture. Les conditions ne sont pas les mêmes s’il s’agit d’un pays de l’espace économique européen ou d’un autre pays.

Les questions relatives à la famille

En effet, vous ne partez pas seul, mais en famille. Pour les couples, vous avez juste à vous renseigner sur les conditions relatives au mariage d’un Français à l’étranger et à l’enregistrement d’un Pacs à l’étranger. Il pourrait également être nécessaire de s’informer sur les obligations relatives aux naissances à l’étranger et à l’adoption d’un enfant étranger.

La question de scolarité est également un domaine à ne pas négliger, notamment si vous allez emménager en famille, avec des enfants. Renseignez-vous donc sur la possibilité d’inscrire vos enfants dans une école locale. Si vous souhaitez les inscrire dans une école française, vérifiez que ce type d’établissement existe dans le pays de destination. Notez que les enfants français peuvent fréquenter les écoles dans les mêmes conditions que les enfants d’un pays membre de l’Union Européenne.

Et comment gérer le domaine professionnel ?

Si vous comptez chercher un emploi dans votre pays d’installation, il convient de bien vous renseigner sur les offres d’emploi proposées à l’étranger. Privilégiez les emplois proposés par les institutions françaises et les organisations internationales. N’oubliez pas d’informer Pôle Emploi avant votre départ si vous percevez des allocations-chômage ou l’allocation de solidarité spécifique. Et si vous touchez le RSA (revenu de solidarité active), informez votre Caisse d’allocations familiales (Caf) ou la MSA de votre déménagement.

Si vous avez déjà un emploi à l’étranger, sachez que votre contrat peut revêtir plusieurs formes : un détachement, une expatriation, ou une mise à disposition internationale.

Enfin, si vous êtes retraité, informez tout simplement vos caisses de retraite de votre départ à l’étranger, et la Cnav de votre changement de situation, si vous percevez l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Les derniers détails à ne pas négliger

  • Vous informer sur vos droits et obligations au regard de ce qui sera considéré comme votre domicile fiscal ;
  • Les formalités bancaires liées à votre déménagement ;
  • Les règles douanières s’appliquant aux transferts d’argent et de biens entre la France et le nouveau pays ;
  • Les formalités liées à vos contrats d’assurance ;
  • Votre protection sociale (assurance maladie, assurance retraite, prestations familiales, …) ;
  • Le déménagement à organiser et à notifier au propriétaire si vous êtes locataire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.