L’Institut national de la propriété industrielle, au service des PME

L’INPI ou l’Institut National de la Propriété Industrielle devrait mieux accompagner les Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans leur stratégie d’innovation et de développement.

Un contrat d’objectif et de performance

Dans un communiqué, le Ministère du redressement productif indique que l’État français a signé un contrat d’objectif et de performance avec l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Ce contrat met notamment l’accent sur l’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME), dans leur stratégie d’innovation et l’ancrage de l’INPI au sein des territoires.

Objectif : analyser le positionnement technologique des leaders industriels français

L’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) gère plus de 200 000 demandes, dont 92 000 marques, 17 000 brevets, et 81 000 dessins et modèles. Arnaud Montebourg a demandé à cet institut d’exploiter au mieux cette masse d’information, pour pouvoir analyser le positionnement technologique des leaders industriels français, c’est-à-dire ceux dont l’État a intérêt à financer les projets de développement.

Il faut tenir compte de la mise à jour de cette page, le 06-03-2014.

En outre, l’Institut National de la Propriété Industrielle a été encouragé à continuer ses efforts dans la simplification et la dématérialisation des procédures, au service des entreprises basées en France. En effet, le terrain doit être rendu propice au lancement de la juridiction européenne des brevets, dont le siège sera prochainement à Paris.