La pension de réversion des salariés dans le privé

Pour rappel, la pension de réversion est une partie de l’argent qu’aurait du toucher un retraité décédé et qui est reversé à ses proches. Nous allons maintenant voir le cas de cette pension de réversion pour les (ex)salariés travaillant dans le privé.

Le régime de la retraite pour les salariés au privé

En France, le secteur privé bénéficie de deux régimes de retraite : la sécurité sociale et le régime complémentaire. La pension de réversion pour le cas d’un retraité décédé est de 54% de la pension de base qu’il aurait dû recevoir et qui sera reversée au conjoint survivant.

Nous allons maintenant vous expliquer comment le montant de la pension de réversion est calculé.

Le mode de calcul de la pension de réversion pour les salariés du secteur privé

A la base, vous devez considérer que le montant de la pension de réversion représentera 54% du montant de la retraite de base que votre conjoint aurez du recevoir.

Ensuite, un autre aspect qui est tenu en considération lors du calcul de votre pension de réversion, c’est la durée de vos cotisations au régime général de retraite qui doit être au moins de 15 ans (ou 60 trimestres). Car en dessous de ces 15 ans de cotisations, la pension de réversion sera réduite proportionnellement à la durée de cotisation. Pour avoir une idée, une personne qui a cotisé pendant 60 trimestres au régime de retraite pourra avoir un montant minimum de pension de réversion équivalent à 3403,07 euros par an et d’un montant maximum de 9 998,64 euros par an.

Un autre élément qui fera varier votre pension de réversion en tant que salarié (ou ex salarié) est le plafond des ressources des bénéficiaires. En effet, les ressources personnelles du conjoint ou de la conjointe survivants(es), c’est-à-dire le veuf ou veuve non remariée sont considérées dans la détermination du montant de la pension de réversion qui lui est due. A un certain plafond, ce montant est réduit en conséquence.

Différents cas pouvant augmenter votre pension de réversion

La pension de réversion peut effectivement être majorée, en fonction des différents cas de figure que nous allons vous présenter brièvement :

Important : la mise à jour de cette publication est du 02-10-2013.

Pension de réversion majorée pour enfants

Votre pension de réversion peut être augmentée de 10% si en tant que salarié, le retraité a eu au moins 3 enfants ou adopté un ou plusieurs enfants à sa charge pendant au moins 9 ans avant leur 16ème anniversaire.

Majoration pour âge

En France, le montant de votre pension de réversion peut se voir augmenter à certaines conditions d’âge. Vous devez remplir des conditions telles que : l’atteinte de l’âge du taux plein, le faire-valoir de tous vos droits à la retraite et le total de vos retraites doit être inférieur à 852,39 euros par mois.

Si vous remplissez l’ensemble de ces conditions, vous pouvez voir votre pension de réversion augmenter de 11,1%.

Le partage de la pension de réversion entre les conjoints et les ex-conjoints

Les salariés qui partent en retraite, considèrent les différents époux(ses) divorcés pour le reversement de la pension de réversion après leur décès.

Ainsi, le montant de la pension de réversion est ensuite partagé entre le conjoint et ex-conjoint(e) proportionnellement à la durée des mariages concernés.

Le partage est réévalué dès que l’une des personnes concernées décède. En gros, la pension de réversion est partagée aux ex-conjoints survivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.